fbpx Inspirer l'équilibre avec Hélène Boissonneault | Réseau des femmes en environnement
Aller au contenu principal
x

Inspirer l'équilibre avec Hélène Boissonneault

Inspirer l'équilibre

 

Réseau: Hélène, parlez-nous de vous.

Hélène: Je suis la 11e enfant d’une famille de 12. J’ai grandi sur une ferme entourée de nature et de biodiversité. Nous avions un énorme jardin et plusieurs animaux. Naitre dans une grande famille et vivre en campagne a forgé la personne minimaliste et écolo que je suis maintenant. Avoir un mode de vie minimaliste et le plus possible écoresponsable me vient clairement de là. J’ai besoin de peu pour être heureuse, la nature, ma famille et mes amis. Je suis mère de deux grands enfants de 21 et 16 ans, suite à leur naissance, j’ai voulu pour eux un monde plus sain, plus équilibré. Ce qui a renforcé mon besoin de faire encore plus ma part. Avant de fonder Effet PH avec mon Amoureux, j’ai été éducatrice durant 25 ans. Travailler avec les enfants m’apportait tellement et je savais que je participais à créer un monde meilleur avec eux. J’avais un service de garde minimaliste et écoresponsable. C’était important pour moi ! Je suis une passionnée. Maintenant, j’œuvre au sein d’Effet PH en inspirant les gens à adopter des changements de comportement afin de tendre vers un mode de vie plus sain et écoresponsable. C’est vraiment valorisant comme métier. 

 

Réseau: Qui est Effet PH et pourquoi ce nom ?

Effet PHHélène: Effet PH c’est l’idée de Pascal, mon amoureux et associé. Le concept du projet Effet PH est né au début de l’année 2017. La réflexion a débuté lorsque le père de Pascal est tombé malade et quelques semaines plus tard, est décédé du cancer du pancréas en 2016.  À peine quelques mois avant ce soudain décès, Pascal avait entrepris un voyage solo au Vietnam qui était sans itinéraire et avec seulement son backpack. Avec un objectif de ressourcement, il a vécu avec le strict minimum à travers plus de 2000 kilomètres et ces deux événements déclencheurs ont transformé sa vie et sa vision sur le monde. Le mode de vie des Vietnamiens l’a profondément inspiré et lui a permis de faire une prise de conscience sur la société nord-américaine actuelle. Son intention de contribuer à son tour à cette société et encourager un changement dans son mode de vie est devenu plus fort que jamais. 

Moi j’avais déjà un mode de vie minimaliste et écoresponsable. En voyant mon mode de vie plus sain, il m’a proposé de réunir nos compétences et nos expériences pour créer un blogue à notre image. J’ai tout de suite accepté. Notre but est de provoquer un effet, celui d’inspirer, de faire réfléchir et de porter aux changements positifs. Le P et le H sont les premières lettres de nos prénoms, donc Effet PH. Le PH représente l’équilibre, ne pas être trop basique ou trop acide. Le PH 7 est le PH neutre, le chiffre 7 est important pour nous.

 

Réseau: Le slogan de votre entreprise, Effet PH, est «Inspirer l'équilibre». Quel lien faites-vous entre l'équilibre et l'écoresponsabilité?

Hélène: Pour Effet PH c’est important de ne pas aller dans les extrêmes, c’est rarement gagnant de toute façon. Ne pas viser la perfection, accepter que l’on n’est pas parfait, faire un pas à la fois est selon moi des façons plus efficaces de changer nos comportements. Surtout ne pas se taper sur la tête.  Je n’aime pas le terme zéro déchet, c’est trop contraignant. Tendre vers est pas mal moins anxiogène.  J’aime cette phrase de Anne-Marie Bonneau «Nous n'avons pas besoin d'une poignée de personnes qui pratique le zéro déchet parfaitement. Nous avons besoin de millions de personnes qui le font de manière imparfaite.»

Nous, ce que l’on veut chez Effet PH, c’est justement inspirer les gens à adopter des pratiques et des habitudes qui leur permettra d’atteindre un certain équilibre dans leur vie et non la perfection. Un équilibre dans leur consommation et dans leur temps aussi. Quand on « court » moins, quand on a plus de temps, il est plus facile de changer nos comportements, d’avoir une consommation plus responsable, de cuisiner, d’utiliser le transport actif. Pascal, mon amoureux et associé, me dit depuis longtemps que ce qui lui a permis de modifier ses comportements non écoresponsables sans sentir de pression, c’est parce que je l’ai inspiré à le faire et non imposé. Je pense qu’inspirer c’est mon verbe préféré !

 

Réseau: Sur votre chaîne YouTube, vous avez publié plus d'une trentaine d'entrevues. Quels sont les objectifs de ses entrevues?

Hélène: Un des objectifs d’Effet PH est de faire rayonner les acteurs de changement. Chaque personne a sa façon de dire les choses, de faire les choses, d’apporter un nouvel angle à une solution. C’est peut-être la phrase dite par un de nos invités qui va déclencher la réflexion de changement chez un auditeur de notre chaîne. Avec YouTube, on ne sait jamais qui on peut atteindre.

J’ai fait une série de sept entrevues avec le Réseau des femmes en environnement. Sept est le chiffre d’Effet PH.  Je tenais vraiment beaucoup à ce projet. Au sein du réseau, j’ai trouvé une magnifique communauté inspirante, non jugeante et inclusive. Les femmes qui ont fondé le réseau sont des pionnières dans le domaine.  Je trouvais tellement important de les faire rayonner et de faire connaître TOUS les services du réseau.  J’ai connu le réseau sur le tard, en 2018. J’aurais vraiment aimé le connaître avant. Avec les entrevues, je souhaite donc justement que les personnes et entreprises qui désirent faire leur part, réseauter ou tout simplement en savoir plus sur les gestes à poser pour l’environnement puissent découvrir les personnes formidables qui travaillent au réseau et les projets du réseau.

Entrevue

 

Réseau: Et maintenant, que prévoyez-vous faire avec Effet PH dans les prochains mois?

Hélène: La pandémie a freiné un peu notre élan. Nous étions sur une lancée et l’annulation de nos conférences et ateliers nous a touchés pas mal.  Un des mots que l’on aime bien chez Effet PH est réinventer.  Alors, c’est ce qu’on a fait dans les derniers mois. Nous avons un nouveau site web, une nouvelle boutique en ligne, de nouvelles conférences et ateliers à venir.  Aussi, on prépare un gros événement vers la fin de l’année. C’est un gros projet qui fait du bien.  Nous préparons aussi des formations en ligne au sujet du désencombrement, de tendre vers le zéro déchet, de l’écoresponsabilité et du minimalisme.

Notre thème en 2021 est la sobriété numérique. Mettons que ce n’était pas tant le meilleur timing avec la pandémie pour être plus sobre numériquement, mais déjà de conscientiser les gens à l’impact du numérique sur l’environnement c’est un excellent début. Beaucoup de gens ignorent qu’Internet est un grand pollueur. 

Finalement, je prépare un ebook et je travaille à l’élaboration d’une adhésion mensuelle à des formations et des webinaires. 

On a plusieurs projets à venir et c’est très stimulant. Et tout ça, dans l’équilibre !