Mot de la présidente

Cette seizième année d’existence du Réseau des femmes en environnement se situe dans la continuité des années précédentes, un équipe engagée, qui travaille très fort dans les divers projets et activités du Réseau, des administratrices présentes et actives ainsi que la participation si indispensable de bénévoles à divers niveaux. Les réalisations présentées dans le rapport d’activités 2014-2015 illustrent très bien comment la conjugaison de toutes ces énergies et volontés donnent des résultats concrets et font avancer les choses.  Je vous invite donc à prendre connaissance du contenu du rapport qui est éloquent sur les réussites et apports du Réseau.
Nous pouvons être fières, malgré notre marge de manoeuvre encore réduite et les choix parfois difficiles que cela impose, de maintenir le cap et de continuer à défricher de nouvelles avenues.  En effet, le contexte d’austérité budgétaire a touché de très nombreux organismes communautaires particulièrement dans des domaines où les femmes sont très présentes ainsi qu’en environnement. L’orientation prise, il y a plusieurs années,  par le Réseau, de multiplier ses sources de financement malgré les défis constants de cette approche,  nous rend moins à risque que d’autres groupes qui se voient actuellement dans une situation de vulnérabilité, de précarité et de dépendance accrue face à certaines orientations gouvernementales.  Nous avons ainsi participé au Front commun mis en place pour faire valoir auprès du gouvernement du Québec l’apport certain des groupes environnementaux qui font évoluer la société québécoise, qui créent des emplois de qualité et dont les initiatives permettent de réduire les impacts environnementaux de divers secteurs de l’économie.  C’est ce que nous faisons tous les jours !
Pour appuyer cette orientation privilégiée dans les dernières années,  nous avons, en 2014 et 2015, poursuivi l’exercice de planification stratégique entamé dans l’année qui a précédé. Ceci  nous a amené à proposer des modifications aux règlements généraux et à l’énoncé de la mission.  Pour cet exercice, dont les résultats seront discutés en AGA, des questions fondamentales sur ce qu’est notre Réseau, ce qu’on veut en faire et comment en assurer la pérennité ont été explorées. Nous avons hâte d’en discuter avec vous !
Enfin, en cette année où toutes les nations vont se rencontrer à Paris pour convenir d’une nouvelle entente sur les changements climatiques, de la Marche mondiale des femmes, du renouvellement de l’engagement pour le développement des Nations-Unies pour le prochain millénaire où le bilan établi et les objectifs fixés - lutte à la pauvreté, égalité non atteinte, santé pour tous et protection de l’environnement - montrent encore des écarts importants à combler, ailleurs et ici aussi, il y a encore beaucoup à faire ! Merci tout le monde,  d’y croire, de mettre à la main à la pâte, merci mille fois !
La présidente..
 
France Levert